Projets transfrontaliers

Dans le domaine de la santé


Offre de soins et coopération entre hôpitaux

Services d'urgence

Éducation et recherche

Promotion de la santé et Prévention

Épidemiologie

Prise en charge de la perte d'autonomie


Offre de soins et coopération entre hôpitaux

L’objectif du projet SEEK était de mettre en place la première plateforme transfrontalière dans le domaine de l’épileptologie clinique.

La collaboration entre les Hôpitaux Universitaires de Strasbourg (HUS) et l‘Epilepsiezentrum Kork visait à la mise en place d’un modèle transfrontalier innovant de centre épileptique binational.
Pour ce faire, les partenaires ont formé du personnel médical, effectué des travaux de recherche et initié des rencontres mensuelles entre les différentes équipes. Le projet SEEK a permis de mutualiser les équipements techniques : Les HUS ont pu acquérir un deuxième poste SEEG et les patients français et allemands ont été pris en charge au niveau transfrontalier par une équipe travaillant dans les deux établissements. Une première convention européenne en soins hospitaliers transfrontaliers a également été signée.

Partenaires :

Les partenaires du projet SEEK sont les HUS – Hôpitaux Universitaires de Strasbourg et l‘Epilepsiezentrum de Kork.

Durée du projet:

Le projet a été réalisé entre 2009 et 2013.

 

 

Le projet pilote GRÜZ offre la possibilité de se faire soigner en établissement dans la zone frontalière limitrophe. Le projet vise également à renforcer la coopération entre les acteurs de la santé.

Objectif du projet :

Le projet pilote « Coopération transfrontalière » vise à créer un espace de soins unique dans la région frontalière Bâle/Lörrach. Il inclut d'une part la possibilité pour les patients de se faire soigner de l'autre côté de la frontière, d'autre part un renforcement de la coopération entre les acteurs de la santé. Les législations suisse et allemande sur l’assurance maladie sont régies par le principe de territorialité. Grâce à des adaptations de la loi dans les deux pays, depuis 2007 les patients de la région frontalière Bâle/Lörrach peuvent bénéficier de soins de l’autre côté de la frontière dans le cadre du projet pilote « Coopération transfrontalière entre l’Allemagne et la Suisse en matière de santé ». 

Du côté allemand, la Suisse est désormais considérée comme juridiquement égale aux autres Etats membres de l’UE, de manière fixe et pour une durée indéterminée. Ceci est possible du fait d’une modification de la base juridique allemande (Loi portant modification du droit des médecins conventionnés) concernant les soins à l’étranger – contrairement à l’article 36a de l’OAMal -. Ainsi, les patients allemands ont la possibilité de se faire soigner en Suisse indépendamment de projets pilotes à durée déterminée.

A ce sujet, au 01.11.2014, l’article 36a paragraphe 3 alinéa a de l’OAMal ajoute que le projet peut être prolongé de quatre ans deux fois. Après cette deuxième phase de prolongation, d’ici fin 2018 la possibilité de mettre en place de tels projets devrait être inscrite dans la loi de manière fixe et pour une durée indéterminée.

Le rapport final d’évaluation du projet pilote, rédigé par l’Institut de travail social et de santé de la Hochschule für Soziale Arbeit FHNW sur mandat de l’Observatoire suisse de la santé, montre que de nombreux (97,6%) patients bâlois sont pris en charge dans les hôpitaux allemands participants au projet.

Partenaires :

Les porteurs du projet pilote binational sont les Cantons de Bâle-Ville et Bâle-Campagne, le Landkreis Lörrach, le Sozialministerium Baden-Württemberg ainsi que le Bundesministerium für Gesundheit à Berlin. Les assureurs suisses et allemands, les hôpitaux des cantons de Bâle-Ville, de Bâle-Campagne et du Landkreis de Lörrach peuvent participer au projet pilote.

Les hôpitaux suivants participent au projet : Breisgau-Klinik, Kreiskrankenhaus Lörrach, Marktgräflerland-Klinik, MediClin Seidel-Klinik, PARK-Klinikum, Klinik Park-Therme, Reha-Klinik Hausbaden, Rehaklinik Sankt Marien GmbH, Rheintalklinik GmbH & Co Porten KG, St. Elisabethen-Krankenhaus GmbH

Début du projet :

1.01.2007

Structures participantes et contact :  

Canton de Bâle-Ville

Gesundheitsdepartement - Bereich Gesundheitsversorgung

Gerbergasse 13

4001 Basel

+41 61 205 32 42

gesundheitsversorgung@bs.ch

 

 

 

L‘ Agence Régionale de Sante Grand Est, le C.H.I.C. Unisanté+ Forbach, le HerzZentrum Saar des SHG-Kliniken Völklingen et la CPAM Bas-Rhin/ Moselle ont signé le 19.03.2013 une convention de coopération transfrontalière dans le domaine de la cardiologie, dans l’objectif d’optimiser la prise en charge des infarctus pour les populations du bassin houiller de Lorraine.

La convention repose sur trois axes de coopération principaux:

. pour les populations habitant dans l’une des 27 communes lorraines de l’Eurodistrict Saarmoselle situées autour de Forbach, les services d’aide médicale urgente français peuvent transférer les patient.e.s atteints d’infarctus aigu vers le centre de cardiologie des SHG-Kliniken Völklingen. Pour la sécurité et la satisfaction des patients, des process et des outils de coopération permettant d’assurer des transmissions sans heurt et sans perte de temps ont été mis en place. Les patients ont le choix du lieu de traitement. Lorsque le patient a été pris en charge en urgence et stabilisé au centre de cardiologie de Völklingen, il est retransféré par les services d’aide médicale urgente français au C.H.I.C. Unisanté+ de Forbach. 

. par ailleurs, les cardiologues de Völklinger assurent des permanences au service de soins intensifs en cardiologie du C.H.I.C. Unisanté+ à Forbach, afin de renforcer l’équipe en cas de besoins et de soutenir ce service de prise en charge des problèmes cardiologiques de Forbach.

. Enfin le projet prévoit des rencontres régulières entre personnels médical et non-médical afin soit de promouvoir des échanges linguistiques et thématiques, des échanges de pratiques, tels que stages d’observation ou des séminaires thématiques communs.   

Objectifs du projet:

1. Optimiser la prise en charge des patients atteints d’infarctus aigu en intégrant les SHG-Kliniken Völklingen dans le parcours de prise en charge médicale urgente de l’infarctus aigu et en lien avec le CHR le CHU.

2. Maintenir un niveau de prise en charge d’excellence au C.H.I.C. Unisanté+ de Forbach (Hôpital Marie-Madeleine de Forbach) par le renforcement de l’équipe médicale avec des cardiologues du centre de cardiologie (SHG Völklingen).

3. Promouvoir la biculturalité et le bilinguisme auprès des personnels médicaux et non-médicaux. 

Partenaires:

Les partenaires signataires de la convention sont :

·         ARS Grand Est

·         CPAM Bas-Rhin/ Moselle

·         C.H.I.C. Unisanté+ (Hôpital Marie Madeleine Forbach)

·         HerzZentrum Saar des SHG-Kliniken Völklingen

Début du projet:

Les deux établissements, l‘Agence Régionale de Santé (ARS) et la CPAM ont signé la première et seule convention de coopération transfrontalière dans le domaine de la cardiologie le 19. mars 2013.

Contact:

Saskia Wegner

HerzZentrum Saar SHG-Kliniken Völklingen

Richardstraße 5-9

66333 Völklingen

Tel : +49 68 98 122109

Mail : s.wegner@vk.shg-kliniken.de

Depuis le 1er janvier 2019, l’Eurodistrict PAMINA coordonne un projet INTERREG de trois ans pour développer l’offre de soins de santé de proximité sur son territoire, avec l’ensemble des acteurs de la santé. Ce projet fait suite à l’étude réalisée dans le cadre de TRISAN entre mai 2017 et mai 2018 portant sur l’analyse transfrontalière de l’offre de soins et des potentiels de coopération dans le secteur de la santé dans les bandes frontalières de l’espace PAMINA.

Objectifs du projet:

I. Améliorer l'accès à l'offre de soins transfrontalière pour les patients, en particulier en simplifiant la prise en charge des soins de santé par les caisses d'assurance maladie et en informant les sur leurs droits à la frontière

Une coopération plus étroite entre les acteurs de santé doit être menée afin d'apporter une meilleure réponse aux besoins en termes de santé. Une coopération renforcée entre les caisses d'assurance maladie permet de convenir, de manière ciblée, de simplifier la prise en charge administrative, juridique et financière des soins de santé.

II. Améliorer la coopération inter-hospitalière entre les deux établissements publics Wissembourg (F) et Bad Bergzabern (D)

En articulation avec la recherche d'une simplification administrative et juridique de la prise en charge des soins de santé transfrontaliers, une meilleure coopération inter-hospitalière permet, à travers la recherche commune de synergies, de mutualiser de manière spécifique l'offre hospitalière à la frontière, afin de renforcer l'offre de soins.

III. Améliorer l'attractivité du territoire pour les médecins, grâce au transfrontalier

Afin de garantir une offre de soins de santé de proximité de la médecine dite "de ville", une série d'actions-pilotes est prévue afin de renforcer l'attractivité du territoire, mettant en avant les aspects transfrontaliers comme autant d'atouts pour les parties prenantes de la santé et pour les praticiens médicaux lors du choix de leur installation.

IV. Assurer la cohérence entre les différentes actions de développement de l'offre de soins transfrontalière grâce à un travail de coordination et assurer le suivi administratif et financier du projet

V. Assurer la communication transfrontalière du projet, notamment auprès des patients du territoire PAMINA afin qu'ils aient connaissance de leurs droits et des conditions et possibilités de prise en charge des soins transfrontaliers

Partenaires :

Eurodistrict PAMINA (porteur)

Centre Hospitalier Intercommunal de la Lauter Wissembourg

Klinikum Landau - Südliche Weinstraße

Agence Régionale de Santé Grand Est

Département du Bas-Rhin

Région Grand Est

Caisse des Dépôts

Landkreis Karlsruhe

Landkreis Rastatt

Landkreis Germersheim

Landkreis Südliche Weinstraße

AOK Rheinland-Pfalz-Saarland – Die Gesundheitskasse

AOK Baden-Württemberg – Die Gesundheitskasse

Ministerium für Arbeit, Soziales, Gesundheit und Demografie Rheinland-Pfalz

Kassenärztliche Vereinigung Rheinland-Pfalz

CPAM du Bas-Rhin

Klinikum Mittelbaden gGmbH

Regierungspräsidium Karlsruhe

Ministerium für Soziales und Integration Baden-Württemberg

Durée du projet :

La durée du projet est du 01.01.2019 jusqu’au 31.12.2021

Contact :

Aurélie BOITEL

Chef de projets Santé

Eurodistrict PAMINA

2 rue du Général Mittelhauser

67630 Lauterbourg

03 68 23 88 00

Aurelie.boitel@eurodistrict-pamina.eu

Site internet

Services d'urgence

Soins d’aide médicale urgente de nuit entre 19h et 7h du matin les jours ouvrables dans la région du Palatinat-Sud-Est.

Objectif du projet :

Cette coopération a vu le jour du fait du manque de médecins urgentistes en Palatinat-Sud-Est. Les soins d’aide médicale urgente de base ne pouvaient plus être assurés 24 heures sur 24 dans cette région. Le Centre Hospitalier de Wissembourg se situe à la frontière franco-allemande et certains des médecins urgentistes à l’époque étaient alors des médecins assistants allemands (Assistenzärzte). Ainsi, la première coopération est mise sur pied en 2002.

Une version remaniée de la convention de coopération a été signée en mars 2018.

Le projet prévoit que, de 19h à 7h du matin les jours ouvrables, des médecins urgentistes français du SMUR de Wissembourg effectuent des interventions urgentes sur le territoire allemand autour de Bad Bergzabern en coopération avec les Notfallsanitäter du DRK. Pendant ce temps, un assistant de secours (Rettungsassistent) allemand est en service au Centre Hospitalier de Wissembourg avec un véhicule de secours allemand. Il accompagne le médecin urgentiste français lors d’interventions sur le territoire allemand. Un infirmier du SMUR de Wissembourg aide à l’interprétariat en cas de besoin.  

Durée du projet :

sans durée déterminée

Première convention de coopération entre le Centre Hospitalier de Wissembourg et la Klinikum de Landau en 2002; 13 mars 2018: signature d’une convention de coopération intégrée à l’accord-cadre sur la coopération sanitaire transfrontalière franco-allemande de 2005.

Structures participantes et contacts:

Centre Hospitalier intercommunal de la Lauter Wissembourg

Claudine Remakel

Responsable SMUR Wissembourg

Médecin référent pour la coopération transfrontalière

24 Route de Weiler

67166 Wissembourg Cedex

cremakel@ch-wissembourg.fr

Tel. : + 33 3 88 54 11 11

 

Agence Régionale de Santé Grand-Est

Christophe Lannelongue

3, boulevard Joffre,

CS 80071

54036 Nancy CEDEX

 

DRK Ortsverein Bad Bergzabern

Bernd Fischer

Geschäftsführer

Tel. : 06341 140-0

b.fischer@rd-suedpfalz.drk.de

Haardtstraße 4a

76829 Landau

 

Das Klinikum Landau - Südliche Weinstraße GmbH

Guido Gehendges

Bodelschwingstraße 11

76829 Landau

Soins de santé de la population de part et d’autre de la frontière Neisse par une prise en charge de qualité plus rapide

Objectif du projet :

Le projet vise à améliorer la prise en charge transfrontalière de la population allemande et polonaise de la zone frontalière sur la Neisse, notamment en matière d’aide médicale urgente. Il s’agit par exemple de surmonter les obstacles juridiques et administratifs qui empêchent qu’une ambulance franchisse la frontière. Des cours de langue proposés aux collaborateurs ainsi que la mise à disposition de supports d’information bilingues en allemand et polonais doivent permettre d’améliorer la communication transfrontalière. Le projet prévoit également la mise en place un système de fléchage en plusieurs langues ainsi que l’offre de prestations d’interprétariat pour les patients.  

Les objectifs à long terme consistent en l’amélioration de la qualité de vie et des conditions de vie de la population en territoire frontalier par un accès qualifié aux soins et en la mise en place d’un réseau de coopération stable dans le domaine de la santé.

Partenaires :

Naemi-Wilke Stift

Ville de Gubin

Ville de Guben

Durée du projet :

01.04.2017 – 31.03.2020

Contact :

Anna Wróbel
Coordinatrice santé germano-polonaise / Gestion de projet « Santé sans frontières »

Naëmi-Wilke-Stift Guben

Dr.-Ayrer-Str. 1-4

03172 Guben

Telefon: (03561) 403 283

E-Mail: dpgk@naemi-wilke-stift.de

www.naemi-wilke-stift.de/de/eu-projekte/gesundheit-ohne-grenzen/beschreibung.html

 

 

 

InGRiP  est un projet transfrontalier INTERREG V A, qui vise à améliorer l’aide médicale urgente dans la Région de la Baltique germano-polonaise, par le biais d’une coopération entre les services d’aide médicale urgente allemands et polonais.

Objectif du projet :

Dans cette région, le besoin en aide médicale urgente croît de part et d’autre de la frontière. D’une part, ce phénomène est lié au vieillissement de la population dans les zones rurales périphériques. D’autre part, on note l’essor du tourisme sur le littoral de la mer Baltique dans cette région frontalière. En outre, la mobilité transfrontalière augmentant, les habitants de la Région de la Baltique résident souvent indifféremment d’un côté ou de l’autre de la frontière.

Ainsi, sur le long terme, l’objectif de ce projet est de pérenniser une aide médicale urgente transfrontalière intégrée dans cette zone bénéficiant de subventions.

Dans un premier temps, la situation juridique est analysée des deux côtés de la frontière (Analyse et comparaison des systèmes d’aide médicale urgente) afin de parvenir à un rapprochement des systèmes de secours au sol et aériens. En outre, le projet vise à améliorer la communication interculturelle technique (formation linguistique) et à la promotion du développement d’infrastructures de secours aérien. En outre, une simulation d’aide médicale urgente bilingue est prévue.

Partnenaires :

Le porteur du projet InGRiP est l‘Universitätsmedizin Greifswald et les partenaires de proejt sont l‘Ernst-Moritz-Arndt Universität Greifswald, la Wojewódzka Stacja Pogotowia Ratunkiego w Szczecinie (Service de secours de la voïvodie de la Poméranie occidentale à Szczecin), le Landkreis de Poméranie-Occidentale-Greifswald, la Fondation à but non lucratif Garde aérienne allemande, Lotnicze Pogotowie Ratunkowe (garde aérienne polonaise) et le service de secours à but non lucratif Märkisch-Oderland GmbH

Durée du projet :

01.11.2017 – 30.10.2020

Contacts :

Universitätsmedizin Greifswald

Klinik für Anästhesiologie

Anästhesie, Intensiv-, Notfall-, und Schmerzmedizin

Directeur & Chef de projet: Prof. Dr. med. Klaus Hahnenkamp

Responsable projet: Dr. Marie-Luise Rübsam

Ferdinand-Sauerbruch-Straße

17475 Greifswald

E-Mail: ingrip-projekt@uni-greifswald.de

https://www.medizin.uni-greifswald.de

Les risques nombreux existants dans les différents territoires de la Grande Région, comme les risques chimiques de certaines entreprises et la pollution en découlant, ne connaissent pas la notion de frontière. En cas de danger, toute la population de la Grande Région sera impactée. Il est donc impératif de mettre en place des actions concertées permettant de connaître ces risques, de les prévenir mais aussi de savoir réagir en cas d’occurrence.

A cette fin, les services de secours de la Grande Région ont décidé de coopérer afin de pouvoir proposer l’offre de secours la plus adaptée aux usagers de la Grande Région. En tenant compte des moyens et compétences de chacun, il s’agit de proposer une réponse opérationnelle efficace aux risques encourus par les citoyens. Les services de secours grand-régionaux, en travaillant ensemble et en améliorant ainsi leur connaissance mutuelle, constituent ainsi une force locale de sécurité civile apte à proposer le service le plus conforme possible aux attentes de qualité et de rapidité des citoyens de la Grande Région.

Objectifs du projet :

L’idée est de développer la mise en réseau des secours d’urgence pour optimiser les relations, la réponse opérationnelle, la formation des agents, le traitement et l’alerte en collaboration avec les autorités et services de secours et d’incendie du Wallonie, Luxembourg, de la Sarre, de Rhénanie-Palatinat et de Meurthe et Moselle et de Meuse

Les objectifs du projet sont les suivants :

o             Trouver des solutions communes à des problèmes communs

o             Formation

o             Communiquer par-delà les frontières

o             Traitement de l’alerte

o             Coordonner et évaluer

Partenaires :

1.       Le Service Départemental d’Incendie et de Secours de la Moselle

2.       Le Service Départemental d’Incendie et de Secours de Meurthe et Moselle

3.       Le Service Départemental d’Incendie et de Secours de la Meuse

4.       La Cellule d’Urgence Médico Psychologique du Grand Est

5.       L’Etat-major Interministériel de la Zone de Défense Est en France.

6.       L’Administration des Services de Secours du Grand Duché de Luxembourg ;

7.       Le Ministère de l’Intérieur et des Sports de Rhénanie Palatinat ;

8.       Le Ministère de l’Intérieur, des Travaux et des Sports de Sarre ;

9.       Zweckverband für Rettungsdienst und Feuerwehralarmierung Saar (ZRF)

10.   La Zone de secours du Luxembourg Belge

11.   Les Services fédéraux du Gouverneur de la Province de Luxembourg

Durée du projet :

La durée du projet est de 2018 à 2021.

Contact :

Emilie SCHWARTZ

Conseillère Coopérations Transfrontalières

 

Elaine SCHAEFER

Chargée de projet transfrontalier

 

Service Départemental d’Incendie et de Secours de la Moselle

3 rue de Bort les Orgues

57070 SAINT JULIEN LES METZ

interred@sdis57.fr

https://www.sdis57.fr

Le projet vise à rendre optimal l’accès aux établissements de santé de la zone frontalière à tous les habitants. L’objectif est également de stimuler la coopération transfrontalière dans le domaine de la santé dans les régions de Basse-Autriche, de Moravie-du-Sud et de Bohême-du-Sud.

Objectif du projet :

Le projet vise à promouvoir la coopération transfrontalière dans le domaine de la santé en Basse-Autriche, Moravie-du-Sud et Bohême-du-Sud, à permettre un échange d’expériences entre les partenaires ainsi qu’à mettre en place une coopération concrète. La participation du Fonds d’action sanitaire et social de Basse-Autriche (NÖGUS) et des Kreis tchèques de Bohême-du-Sud et de Moravie-du-Sud au développement de la coopération hospitalière transfrontalière et en matière d’aide médicale urgente (comme livrables clés) garantit la qualité et la pérennité du projet. Ce projet bénéficiera avant tout à la population du territoire frontalier. A long terme, le projet vise à harmoniser les prestations des différents systèmes de santé avec les besoins de la population locale, afin de garantir un accès équitable aux soins de part et d’autre de la frontière et ainsi contribuer durablement à l’amélioration des conditions de vie de la population. L’utilisation mutuelle et optimisée des infrastructures de santé et des ressources permettra d’atteindre ce résultat. Le développement de la coopération hospitalière transfrontalière permet la promotion de l’échange de connaissances médicales et la clarification du déroulement des soins du patient. En renforçant la coopération transfrontalière en matière d’aide médicale urgente, le projet contribue à réduire les délais d’intervention des secours. L’approche transfrontalière revêt une importance particulière pour le projet. En effet, les caractéristiques des objectifs des projets ne permettraient pas leur mise en œuvre à un niveau uniquement national ou régional. De ce fait, les établissements de santé en Basse-Autriche et dans les Kreis tchèques ont besoin de partenaires de l’autre côté de la frontière. Le projet représente une approche innovante, car il initie la coopération entre des hôpitaux et l’aide médicale urgente dans chaque territoire. Ainsi, le projet pose les fondements d’une prise en charge fonctionnelle des patients.

Partenaires :

Les partenaires de projet sont le Fonds sanitaire et social de Basse-Autriche (chef de file) et les Kreis tchèques de Bohême-du-Sud et de Moravie-du-Sud.

Durée du projet :

01.04.2016-30.06.2019

Contact :

Judith Kramer

Fonds sanitaire et social de Basse-Autriche (Niederösterreichischer Gesundheits- und Sozialfonds)

Stattersdorfer Hauptstraße 6

St. Pölten, Autriche

+43 (0) 2742 / 9010 - 13413

judith.kramer@noegus.at

https://www.at-cz.eu/at/ibox/pa-4-nachhaltige-netzwerke-und-institutionelle-kooperation/atcz22_gemeinsam-grenzenlos-gesund-spolecne-ke-zdravi

EMRIC est une association de coopération transfrontalière, qui agit pour le développement croissant de coopération transfrontalière des pompiers et en matière d’aide médicale urgente, ainsi que dans la prévention des catastrophes.

Objectif du projet :

EMRIC est une association de coopération entre les provinces de Liège et Limbourg en Belgique, la ville et région d’Aix-la-Chapelle ainsi que le Kreis Heinsberg en Allemagne et le GGD Limbourg du Sud et les pompiers régionaux du Limbourg du Sud.

Ce projet a vu le jour dans le cadre d’un projet INTERREG (INTERREG III A) et avait pour but de rendre accessibles à tous les citoyens les conventions et accords déjà conclus dans le domaine de l’aide médicale urgente et des pompiers, ainsi que de la prévention des catastrophes.

Le projet INTERREG a permis la mise en place du bureau EMR-IC de Maastricht, qui coordonne des groupes de travail et des groupes d’expert se réunissant régulièrement afin de continuer à développer la coopération transfrontalière dans ces domaines. D’autres domaines de coopération se sont ajoutés, tels que la coopération en cas d’accident nucléaire. De plus, une réunion régulière quadriannuelle des coordinateurs de services allemands, belges et néerlandais issus de cette région a été instituée/instaurée.

En outre, des exercices transfrontaliers ont été organisés et donné lieu à une discussion et une analyse, ceci dans le but d’améliorer durablement les processus de coopération.

Partenaires :

Province de Limbourg (NL)

Province de Limbourg (B)

Province de Liège (B)

CIPAL (B)

GGD Limbourg du Sud, GHOR (NL)

Pompiers d’Aix-la-Chapelle (D)

Durée du projet :

Durée de financement du projet par INTERREG : INTERREG III A (01.01.2006- avril 2008)

https://www.emric.info/emric/fr/bourgeois/quest-ce-emric

La Croix-Rouge de Bavière (D) d’une part et le service d’aide médicale urgente de Pilsen (CZ), d’autre part, assurent l’aide médicale urgente sur leur territoire frontalier respectif ; conformément à la loi la compétence d’intervention s’arrête à la frontière.

L’objectif de notre projet est la création de conditions cadres et le développement d’actions concrètes afin que les services d’aide médicale urgente des deux pays puissent fournir une assistance transfrontalière utile, structurée et rapide sur la base de réglementations pratiques.

Il s’agit d’un projet pilote qui vise à développer durablement et concrètement l’aide médicale urgente des secours de part et d’autre de la frontière avec une mise en œuvre concrète. Grâce au soutien de la Technische Hochschule de Deggendorf et de l’université de Bohème occidentiale de Pilsen, la coordination, la coopération et la connaissance mutuelle des organismes impliqués dans les services d’aide médicale urgente sont au centre du projet. Ces centres de formation assurent la formation continue des personnels et disposent eux-mêmes d’un personnel hautement qualifié dans le domaine de l’aide médicale urgente, nécessaire à une mise en oeuvre réussie du projet. Les partenaires du projet assurent la formation des équipes de secours hautement qualifiées et préparent les personnels à leurs missions dans les structures nouvellement créées.

Les deux parties préparent ce projet de coopération depuis plusieurs années et les activités prévues sont le fruit d’un long travail. Au total, neuf activités de base, sont regroupées dans le cadre du projet sous forme de modules de travail :

  • Analyse et propositions de solutions transfrontalières
  • Exercices communs
  • Stages
  • Formations, séminaires et enseignements
  • Conférences
  • Rencontres et ateliers
  • Centre de coordination et de compétences
  • Simulation dans les services d’aide médicale urgente
  • Organisation et pilotage du projet

Le projet apportera les fondements de la mise en place d'une « aide sans frontières » portée par les services d’aide médicale urgente des deux pays. Les patients, qu'il s'agisse de citoyens, de frontaliers, de vacanciers ou de voyageurs en transit, pourront être pris en charge de manière transfrontalière selon les normes médicales les plus récentes. Ils seront transportés aussi rapidement que possible vers la clinique la mieux adaptée au patient, même si celle-ci se situe de l'autre côté de la frontière.

Objectifs du projet :

L'objectif du projet est de déterminer les conditions de base pour le développement d'une coopération transfrontalière fonctionnelle, quotidienne et juridiquement conforme entre les deux pays. Il s’agit dans ce projet de constituer un réseau bilatéral et intégré. En réunissant les intérêts et les compétences de l’ensemble des acteurs de l’aide médicale urgente des deux zones frontalières, le projet doit également servir de « comité d’experts » aux autorités et instances spécialisées des deux pays. Un des objectifs clés du projet est d’augmenter la rapidité, la qualité et l'efficacité des interventions d’aide médicale urgente dans l'ensemble de la zone frontalière tchéco-bavaroise.

Partenaires :

Bayerisches Rotes Kreuz (Croix-Rouge de Bavière), KV Cham, partenaire chef de file

Technische Hochschule de Deggendorf

Zdravotnická záchranná služba Plzeňského kraje, Service d’aide médicale urgente de Pilsen

Západočeská univerzita v Plzni, faculté de médecine de Pilsen

Durée du projet :

La durée du projet est du 01.07.2016 jusqu’au 30.06.2019

Structures impliquées et interlocuteurs :

Bayerisches Rotes Kreuz

Körperschaft des öffentlichen Rechts

Landesgeschäftsstelle

Kompetenz- und Koordinierungszentrum

Grenzüberschreitender Rettungsdienst

Eschlkamer Straße 34

D-93437 Furth im Wald

Contact :

Manfred Maurer, Chef de projet

maurer@lgst.brk.de

+49 (0)9973 805674-320

www.rettungsdienst.brk.de

Éducation et recherche

Le projet-INTERREG RARENET vise à améliorer la prise en charge des patients atteints de maladies rares auto-immunes et/ ou à expression bucco-dentaire par l’interconnexion, l’interaction et l’information des différents publics cibles.   

 

Objectifs du projet :

La diffusion de la connaissance concernant les maladies rares et complexes se heurte à des difficultés dues notamment à la prévalence même de ces pathologies. Un praticien peut ne jamais y être confronté ou ne rencontrer que quelques cas durant son exercice entier.
Conscient de ces enjeux, le projet RARENET optimise la prise en charge des patients en se fondant sur trois axes de travail : l’auto-formation, l’inter-formation et l’information des publics.
Ensemble, les membres du réseau RARENET travaillent autour des anomalies bucco-dentaires provoquées par ces maladies et sur les maladies auto-immunes comme le lupus ou la sclérodermie.

Partenaires :

Le projet RARENET fédère l’Université de Strasbourg, les Hôpitaux Universitaires de Strasbourg, le GIE Centre Européen de recherche en biologie et en médecine – Institut de génétique et de biologie moléculaire et cellulaire, le Centre National de la Recherche Scientifique Alsace, la Universitätsklinikum Freiburg, la Universitätsmedizin Mainz, la Universitätsklinikum Heidelberg ainsi que d’autres partenaires associés (structures hospitalières, Groupements de professionnels, Entreprises, Associations de patients).

Durée du projet :

La durée du projet est du 01.01.2016 jusqu’au 31.12.2019.

Contact :

Valentine Labouheure

Manager du projet/Projektmanagerin RARENET*

Université de Strasbourg - Faculté de Chirurgie Dentaire

8 rue Sainte Elisabeth - F - 67000 Strasbourg

Tél : +33 (0)3 68 85 39 19

labouheure@unistra.fr

www.rarenet.eu

Ce projet vise au développement et à l’amélioration de la recherche, du progrès technologique et de l’innovation dans le domaine des maladies chroniques touchant les personnes âgées.

Objectif du projet :

Ce projet vise au développement et à l’amélioration de la recherche, du progrès technologique et de l’innovation dans le domaine des maladies chroniques touchant les personnes âgées. Pour ce faire, un consortium de structures scientifiques et entreprises privées a été fondé au sein de l‘Euregio Maas-Rhein, qui aura pour but de mettre en place des plateformes de connaissance transnationales. Les activités scientifiques médicales doivent contribuer à l’innovation et la validation des connaissances issues de la recherche. Cela permettra de réduire les coûts des services de santé.

(1)  Diagnostic précoce du vieillissement du système immunitaire et de douleurs chroniques liées à l’âge (DIAGNOSTIC)

(2)  Mesures personnalisées en cas de maladies chroniques (« Composé » Diagnostics)

(3)  Thérapies innovantes et plus efficaces (meilleures thérapies)

(4) Neutraceutique utilisée afin de retarder et empêcher les processus de vieillissement et les maladies chroniques liées à l’âge (Prévention)

Partenaires :

Les partenaires du projet Healthy Aging sont le Maastricht Universitair Medisch Centrum - Pathology (azM) and Physiology (UM) , le Universitätsklinikum Aachen , GlycoCheck B.V. , le Curador SA, la Phacobel S.A./N.V. , la Respiratoire geneeskunde, GIGAi3 onderzoeksgroep, l’Université de Liège, la ptTheragnostic B.V., la INTERUNIVERSITAIR MICRO-ELECTRONICA, le CENTRUM VZW Geassocieer labo IMOMEC, le MonaCell BVBA.

Durée du projet :

2014-2020

Contacts :

info@interreg-healthyaging.eu

Campus Hasselt

Martelarenlaan 42

BE3500 Hasselt

https://www.interregemr.eu/projets/healthyaging-fr

https://www.uhasselt.be/healthyaging

 

 

Neurex est un réseau européen dans le domaine des neurosciences. Le réseau créé en 2001 regroupe près de 110 laboratoires et 1000 scientifiques des universités de Strasbourg (France), Bâle (Suisse) et Fribourg en Brisgau (Allemagne).

Objectif du projet:

Durant la période de financement du projet Neurex, une des principales missions du projet est d’encourager les contacts entre les scientifiques des différents domaines des neurosciences issus de structures publiques et privées.  
Plus de 1200 scientifiques ont participé aux nombreux évènements organisés par Neurex (conférences annuelles, congrès, réunions, weekend doctoral trinational et invitation d’intervenants extérieurs…).
Le projet a permis de financer la formation des étudiants et chercheurs de la zone transfrontalière par le biais du développement d’un programme de master commun, ainsi que 35 ateliers, 5 écoles d’été, 15 bourses pour des travaux de doctorat et 15 bourses pour des postes de post-doctorant(e).
Enfin, l’objectif de Neurex était également de rendre accessibles au public les résultats scientifiques de la recherche sur le cerveau.
Les partenaires ont organisé de nombreuses conférences, qui ont présenté la neuroscience au grand public et ont sensibilisé différents groupes cibles à la recherche sur le cerveau :
– 1 semaine du cerveau tous les ans ;
– 7 conférences destinées au grand public ;
ainsi qu’une exposition et un atelier de photographie.

Partnenaires :

Les partenaires du projet NEUREX était l’Association Neurex Alsace, la Albert-Ludwigs-Universität de Freiburg, la Région Alsace, INSERM- Institut National de la Santé Et de la Recherche Médicale, CNRS- Centre National de la Recherche Scientifique, Université de Strasbourg - Université Louis Pasteur, IFR 37 Neuroscience Strasbourg, Strasbourg Eurométropole, Département du Bas-Rhin, ELTEM – Programm.

Durée du projet :

2002-2006

Institutions participantes et contacts:

https://www.neurex.org/

 

 

 

Le projet NANOTRANSMED permet d’encourager la coopération entre 8 laboratoires du Rhin supérieur dans le domaine de la nanomédecine. L’objectif du projet est d’améliorer les soins aux patients grâce à la nanomédecine.

Les laboratoires suivants participent au projet :

Objectif du projet :

Par le recours à des nano-objets, ce projet vise à créer des solutions innovantes et efficaces pour la prise en charge de patients : 

Diagnostic précoce :  l’objectif principal est l’amélioration de l’efficacité de ciblage des sondes d’imagerie, afin de permettre le dépistage précoce de plusieurs maladies (cancer, maladies neurodégénératives, inflammations).
Traitement personnalisé : développement de nano-objets théranostiques capables de combiner efficacement diagnostic et traitement.
Eviter les infections : Développement de surfaces antiadhésives solides sur les nano-objets afin d’éviter une infection (qui survient dans 5% des hospitalisations).

Des mesures de communication et de transmission des connaissances sont également prévues afin de mieux faire connaître la nanomédecine au grand public.

Partenaires :

Les partenaires du projet Nanotransmed sont le CNRS – IPCMS, l’Institut National de la Santé et de la Recherche Médicale - Délégation Régionale Grand Est, l’Université de Strasbourg, l’Universitätsklinikum Freiburg, l’Université de Haute-Alsace à Mulhouse et Colmar, l’Université de Heidelberg, l’Hôpital universitaire de Bâle, le CNRS - Institut Carnot MICA, la CELLEC BIOTEK AG, le Canton de Bâle-Campagne, le Canton de Bâle-Ville, la Confédération suisse ainsi que l’Universitätsmedizin de l’Université Johannes Gutenberg-Universität de Mainz, le Canton d’Argovie et Eucor – Le Campus européen GECT.

Durée du projet :

2014-2020

Contact:

Charlotte RAOUL
Manager du projet NANOTRANSMED
Institut de Physique et Chimie des Matériaux de Strasbourg (IPCMS)
UMR 7504 CNRS- Université de Strasbourg
23 rue du Loess BP43, 67034 Strasbourg Cedex 2 FRANCE
Tel. +33 (0)3 88 10 7244
www.nanotransmed.eu

Programme d'excellence en chirurgie/radiothérapie des facultés de médecine de Nancy, Homburg/Sarre et Liège

Objectifs du projet :

Partant du constat du manque de collaboration transfrontalière coordonnée en matière de formation des jeunes médecins dans la Grande Région, ce projet INTERREG se propose de développer une dynamique entre centres de formation. Des parcours transfrontaliers, en effet, compléteraient et amélioreraient de façon significative la qualité de la formation et augmenteraient la visibilité de la Grande Région en médecine. Finalement un tel complément de formation faciliterait par plusieurs leviers l'accès à l'emploi transfrontalier dans la Grande Région, notamment grâce à :

•             Des cours et modules de formation communs contribueraient au développement de réseaux, à la fois de formateurs et d'apprenants

•             Des parcours de formation conjoints faciliteraient la communication, la prise en charge et les échanges transfrontaliers.

Ils prépareraient ainsi le terrain pour des échanges d'internes/résidents entre les acteurs de santé de la Grande Région. Le programme NHLChirEx se base sur des méthodes pédagogiques modernes et innovantes et sans implication directe du patient.

Partenaires :

France

•             Université de Lorraine / faculté de médecine

•             Institut de Cancérologie de Lorraine

Wallonie

•             Université de Liège

•             CHU de Liège, service universitaire de radiothérapie

Allemagne

•             Université de la Sarre

•             Université Johannes Gutenberg Mayence

Luxembourg

•             Centre national de radiothérapie du Grand-Duché du Luxembourg- Centre Francois Baclesse

•             Université de la Grande Région - UniGR a.s.b.l.

Durée du projet :

La durée du projet est de 2018 à 2022.

Contact :

http://www.icl-lorraine.fr/

https://www.canceropole-est.org/

http://www.espaces-transfrontaliers.org/ressources/projets/projects/project/show/projet-nhl-chirex-programme-dexcellence-en-chirurgie-et-radiotherapie/

eurohealthconnect est une fondation indépendante et transfrontalière de droit néerlandais, fondée en novembre 2008 par l’association créée dix ans plus tôt « Centre eurégional de services de santé (ESG) ». L‘ESG, porteur de projet, a réalisé avec succès deux projets INTERREG III : le Centre eurégional de services de santé (ESG) et Cross-Border patient mobility (dans l’Eurégion).

eurohealthconnect est un centre de compétences germano-néerlandais, qui participe à des projets de coopération sanitaire transfrontalière. La structure est composée d’une équipe d’experts allemands et néerlandais connaissant les sujets prioritaires le long de la frontière, les moyens d’obtenir des subventions européennes, et disposant d’une expérience notable en matière de projets INTERREG et d’un réseau des acteurs adéquats ; ils connaissent également les structures décisionnaires de part et d’autre de la frontière germano-néerlandaise. Enfin, grâce à leur importante expertise en matière de santé transfrontalière, ces experts sont souvent mobilisés en tant que conseillers par les autorités et structures de santé.

Objectifs :

eurohealthconnect développe, soutient et accompagne des projets transfrontaliers dans le secteur de la santé. Grâce à la coopération par-delà les frontières, ces projets contribuent à l’amélioration de la prise en charge médicale dans la région frontalière germano-néerlandaise et au-delà. Grâce à un savant mélange entre acteurs privés, scientifiques et opérateurs de soins mais tenant compte également des souhaits des patients et usagers, eurohealthconnect parvient à mettre en oeuvre des solutions durables et innovantes de terrain. eurohealthconnect a une longue expérience en matière de projets INTERREG. Ainsi, eurohealthconnect soutient des structures lors de leurs demandes de subventions européennes pour des projets de qualité dans le domaine de santé. Le centre de compétences est actif sur l’ensemble de la frontière dans tous les secteurs de la santé : de l’antibiorésistance jusqu’aux conventions de coopération. Dans ce cadre, outre le dépôt de la demande, eurohealthconnect peut également coordonner la conduite et la clôture du projet, en tant que structure de gestion. Cet accompagnement permet la réussite des projets.  

Champs des activités:

  • Projets dans le domaine de la santé à l’échelle européenne
  • Possibilités de financement
  • Réunions d’informations  
  • Les partenaires adéquats
  • Relations publiques et relations presse
  • Formations & ateliers
  • Veille sur le marché de la santé  

 eurohealthconnect travaille surtout pour de grands établissements de compétences et soins ainsi que pour les autorités de santé, telles que les hôpitaux, ministères, universités, caisses d’assurance maladie et assurances mais également les organisations de patients, les médecins (généralistes) et d’autres organisations sanitaires.

Dans le cadre de l’important réseau constitué au fil des années et en raison de l’ampleur de nos activités, le centre de compétences travaille avec l’ensemble des parties prenantes du secteur de la santé, de la science et de l’économie allemands et néerlandais.

Organisation:

eurohealthconnect a un comité de direction, un conseil de surveillance et un conseil des participants. Le conseil de surveillance agit en tant qu’organe de surveillance et de conseil de direction. En outre, il a pour mission d’exercer la fonction de « Think Tank » en matière sanitaire à l’échelle transfrontalière germano-néerlandaise. Les membres du conseil de surveillance sont généralement issus d’autorités au niveau du Land ou nationales et disposent de contacts dans les réseaux dans le domaine de la santé eurégionaux, nationaux et/ou européens. Le conseil des participants est composé du réseau de santé germano-néerlandais amorcé dans le cadre de l’ESG et développé au fil des ans.

Début :

La fondation a été créée en 2008.

Contact :

Annette Dwars

Directrice générale

adwars@eurohealthconnect.eu

T +31 (0)53-4836317

M +31 (0)6-22336513

Antje Wunderlich

Coordinatrice de projet

awunderlich@eurohealthconnect.eu

T +31 (0)53-4836308

M +49 (0)151-15689070

www.eurohealthconnect.eu

Objectifs du projet :

Le projet « EurHealth-1Health – Euregional Prevention Against Antibiotic Resistance and Infection Prevention » se concentre sur l’un des plus importants défis de la prise en charge sanitaire : éviter les infections potentiellement mortelles dûes à des microorgansimes particulièrement résistants. Pour ce faire, il faut agir sur l’ensemble de la chaine de production de l’antibiorésistance. Ce n’est possible que par le biais d’une approche intégrée « 1Health » : la santé des humains et des animaux sont intrinsèquement liées et également déterminées par l’environnement.

En particulier dans le cas de maladies infectieuses, il est clair que la santé des humains et des animaux sont étroitement liées : les problèmes liés aux microorganismes particulièrement résistants et les antibiorésistances qui en découlent surviennent tant dans les populations humaines qu’animales. L’utilisation d’antibiotiques en médecine humaine et vétérinaire conduit à un rejet dans l’environnement de substances antibiotiques et à une résistance des souches bactériennes dans les systèmes de canalisation et les eaux de surface. De ce fait, la coopération par-delà les frontières et les secteurs est extrêmement importante.  

Durée du projet :

La durée du projet est du 1er avril 2016 au 30 mars 2020

Chef de projet :

Prof. Dr. Alex W. Friedrich

Chef d’unité de microbiologie médicale

Centre universitaire médical de Groningen (UMCG)

Contact :

Dr. Corinna Glasner

c.glasner@umcg.nl

www.eurhealth-1health.eu

Objectifs du projet :

Le projet « health-i-care: innovations for safer healthcare » est axé sur le développement de produits et technologies innovants visant à protéger la population d’infections dûes à des microorganismes particulièrement résistants afin d’éviter l’antibiorésistance. 30 consortiums d’innovation ont été mis en place dans le cadre d’health-i-care. Chacun de ces consortiums est composé d’une PME ainsi que de partenaires issus d’instituts de recherche et du secteur de la santé. Des innovations adaptées aux besoins sont développées au sein de ces consortiums. Il s’agit notamment de supports innovants des domaines de l’information médicale & formation/eHealth, diagnostic et prévention, prévention des infections – OneHealth et technologies médicales –. Health-i-care s’engage pour le renforcement de la capacité d‘innovation dans la région frontalière et ainsi pour le développement d’un espace économique de la santé fort, par le biais d’une mise en réseau entre les Länder et les secteurs.

Durée du projet :

La durée du projet est du 1er avril 2016 au 30 mars 2020.

Chef de projet :

Prof. Dr. Alex W. Friedrich

Chef d’unité de médecine microbiologique

Universitair Medisch Centrum Groningen (UMCG)

Contact:

Dr. Corinna Glasner

c.glasner@umcg.nl

www.health-i-care.eu 

Promotion de la santé et Prévention

Objectifs du projet :

La création en 2013 d’un cabinet transfrontalier de substitution a pour but d’améliorer l´accompagnement des personnes en situation de dépendance. Situé au rez-de-chaussée du centre allemand de consultation DROBS, il répond à un besoin sanitaire dans la région transfrontalière : une cinquantaine de personnes évite désormais de longs trajets jusqu´à Offenburg et les Français résidant en Allemagne  peuvent également en bénéficier. S’y ajoutent les personnes qui jusqu’à présent ne suivaient aucun traitement, le centre médico-social d’Offenburg étant tout simplement trop loin. A moyen terme, le nouveau cabinet prendra en charge 120 à 140 personnes en région frontalière.

Le caractère transfrontalier de ce cabinet réside dans l'adjonction de compétences médicales, sociales et psychologiques en un même lieu, appelé "microstructure" sur le modèle français. En effet, une équipe pluridisciplinaire composée d´un médecin, d´un assistant social et d´un psychologue y accompagne les patients de façon concertée.

Le caractère transfrontalier réside également dans la mise en réseau et les synergies entre l’équipe du cabinet transfrontalier de substitution et la salle de consommation à moindre risques ouverte à Strasbourg en 2016.

L’Eurodistrict a encouragé et soutenu financièrement la création du cabinet de substitution ainsi que la mise en synergie des équipes travaillant à Strasbourg et Kehl.

http://www.eurodistrict.eu/fr/th%C3%A8me/sant%C3%A9

Partenaires :

France

•             Association Ithaque

•             Eurodistrict Strasbourg - Ortenau

Allemagne

•             Centre de consultation pour jeunes et consommateurs de drogue

•             Baden-Württembergischer Landesverband für Prävention und Rehabilitation

•             Ville de Kehl

•             Ortenaukreis

•             Land Bade-Wurtemberg

Durée du projet :

Projet en cours de pérennisation.

Contact :

Jugend- und Drogenberatung DROBS

Lisa Jehle

Gesundheitspädagogin B.A., Leitung

Praxis für Suchtmedizin Kehl

Bankstr. 5, 77694 Kehl

0049 7851/9947790

drobs-kehl@bw-lv.de

suchtpraxis.kehl@bw-lv.de

www.bw-lv.de

Épidemiologie

Sur une base d'excellence scientifique, l'objectif général du projet est de former et fournir un appui scientifique et technique aux administrations et institutions pour l'évaluation et la gestion du risque sanitaire lié aux moustiques invasifs.

Objectif du projet :

Depuis plus de 20 ans le moustique tigre (Aedes albopictus) envahit l’Europe, remontant du sud vers le nord. Capable de nuire à la qualité de vie des citoyens et vecteur des virus de la dengue et du chinkungunya, sa présence dans la région du Rhin supérieur depuis 2014 mobilise les administrations en charge de la question dans les trois pays voisins.

Le projet TIGER (Tri-national Initiative Group of Entomology in Upper Rhine valley) résulte d’une réflexion transfrontalière qui a pour vocation d’informer et d’assister les administrations et institutions dans les actions de prévention auprès des citoyens du Rhin supérieur.

Pour cela, elles ont à leur disposition divers outils de prévention (brochures, exposition itinérante, objets de prévention etc.). Leur personnel sera formé par l’équipe TIGER à l’identification des différentes espèces et aux maladies vectorielles.

De plus, TIGER fournit un appui scientifique et technique pour le suivi des populations de moustiques tigres (réseau de pièges pondoirs), leurs contrôles ainsi que l’évaluation et la gestion de risque sanitaire (production de cartes de risques).

Partenaires :

 ·         Université de Strasbourg – Institut de Parasitologie et de Pathologie Tropicale de Strasbourg (IPPTS), Laboratoire d’Entomologie médicale

·         SLM67 - Syndicat mixte de Lutte contre les moustiques du Bas-Rhin

·         Mabritec SA

·         KABS -  Kommunale Aktionsgemeinschaft zur Bekämpfung der Stechmücken e.V.

·         GSF - Gesellschaft zur Förderung der Stechmückenbekämpfung e.V. /

·         Swiss TPH - Schweizerisches Tropen- Und Public Health-Institut

·         Euro-Institut / TRISAN

·         Agence régionale de santé Grand Est

·         Landesgesundheitsamt Baden-Württemberg

·         Eurométropole de Strasbourg

·         Association des Maires du Bas-Rhin

·         Städtetag Baden-Württemberg

·         Stadt Freiburg-im-Breisgau

·         Département du Bas-Rhin

·         Département du Haut-Rhin

·         Brigade Verte du Haut-Rhin

·         Eurodistrict PAMINA

·         Conférence du Rhin Supérieur – GT environnement

·         Canton Bâle-Ville

Durée du projet :

01.01.2018-31.12.2020

Personne contact :

Anaïs KOPF

Manager du projet INTERREG TIGER

Tél : +33 (0)3 68 85 37 56

anais.kopf@tiger-platform.eu 

Faculté de Médecine

Institut de Parasitologie et de Pathologie Tropicale

Laboratoire d'Entomologie Médicale

3 Rue Koeberlé

FR-67000 Strasbourg

www.tiger-platform.eu/fr

Prise en charge de la perte d'autonomie

Objectif du projet :

Le projet CoNSENSo vise à développer un système d’assistance pour les personnes âgées. L’accompagnement médical et social des personnes âgées est assuré par un infirmier médico-social (Gemeindekrankenpfleger/in) à domicile, qui agit en tant que pivot entre les acteurs du domaine de la santé et les services sociaux. Ainsi, les personnes âgées peuvent communiquer plus facilement avec leurs médecins et les services concernés. Le coordinateur peut également apporter des conseils en matière d’aménagement du logement.   

Concrètement, ce projet vise à l’instauration de conditions pour l’amélioration de la santé et de la qualité de vie des seniors, afin qu’elles puissent rester à domicile le plus longtemps possible. Les résultats ont pu être atteints grâce à l’élaboration et la mise en place de politiques publiques innovantes. Ces politiques publiques se basent sur ce modèle d’innovation, sur le développement d’une formation adaptée pour le personnel soignant et la stimulation de l’entreprenariat social.  

Porteur du projet :

·         Région Piémont (France)

Partenaires :

·         Azienda Sanitaria Locale Torino 1 (administration sanitaire locale Turin, Italie)

·         Région de Ligurie (Italie)

·         Accademia nazionalde di Medicina (association scientifique à but non lucratif, Italie)

·         Land de Carinthie (Autriche)

·         European center of Entrepreneurship Competence and Excellence (Autriche)

·         Département Var (France)

·         Université Primorska (Slovénie)

·         Institut pour la sécurité sociale Slovénie

Partenaires avec statut d’observateur :

·         Ministerium für Arbeit und Sozialordnung, Familie, Frauen und Senioren Baden-Württemberg (Allemagne)

·         Ministère du Travail, de la famille, des affaires sociales et de l‘égalité de Slovénie

·         Association slovène d’infirmiers et de sages-femmes (Slovénie)

·         Agence Régionale de Santé Provence-Alpes-Côte d´Azur (Frankreich)

·         Hôpital régional KABEG Villach (Autriche)

·         Hôpital régional KABEG Klagenfurt (Autriche)

·         Technical Committee für Inner Aera (Italie)

Durée du projet :

2015-2018

Contact :

https://www.alpine-space.eu/projects/consenso/en/home

Dans le cadre du projet transfrontalier « Âgé, désorienté, tout seul ? », un projet d’accompagnement des personnes âgées et atteintes de démence a été testé dans les trois territoires de la Région PAMINA (Pays de Bade, Palatinat, Alsace). Il s’agissait de les accompagner dans leur environnement familier et de retarder le déménagement en EHPAD le plus longtemps possible.

Objectif du projet :

L’objectif était de développer des mesures transfrontalières en faveur des personnes atteintes d’une démence légère. Dans les trois zones de la Région PAMINA, des projets d’accompagnement ont été développés afin d’accompagner les personnes âgées et touchées par la démence dans un environnement qui leur est familier. Ce projet a permis à des personnes atteintes de démence d’apprécier des liens sociaux renforcés et de participer à des activités. Le projet a permis d’améliorer la qualité de vie du groupe cible. En outre, il a soulagé les proches aidants car des offres de soins de jour ont été développées.  

Partenaires :

Les porteurs du projet étaient : le Landeswohlfahrtsverband Baden à Karlsruhe, la Pfalzklinikum für Psychiatrie und Neurologie ainsi que le Département du Bas-Rhin.

Durée du projet :

16.10.2001-30.12.2004

 

 

 

Le projet soutient des projets, produits et services innovants et offre des espaces d’expérimentation reposant sur la méthodologie Living Lab pour les tester.

Objectif du projet :

Dans le futur, le besoin en soins des Flamands et Néerlandais âgés va fortement augmenter. D’autres évolutions, telles que le fait que de plus en plus de personnes âgées vivent seules, le manque en personnels qualifiés dans le secteur de la santé ainsi que la pression des coûts constituent d’importants défis. La recherche et l’innovation sont essentielles afin d’élaborer des solutions pour ces régions frontalières. « CrossCare » vise à promouvoir l’innovation dans les soins de santé. Le projet soutient le développement et la mise en œuvre d’innovations en offrant des espaces d’expérimentation reposant sur la méthodologie du Living Lab. Ces espaces permettent aux entreprises ou aux acteurs du secteur de la santé de développer des produits ou services performants. Chaque projet innovant reçoit le soutien d’un laboratoire flamand ou néerlandais. Chaque laboratoire accompagne des développeurs avec de nouveaux concepts de soins, services, produits ou processus, et permet de tester ces innovations dans la pratique. Le réseau de CrossCare offre donc un environnement favorable au développement de partenariats.

Les partenaires du projet sont :

Interuniversitair Micro-Elektronica Centrum - IMEC

Oxypoint

Ectosense NV

GGZE_LIZE

CE-Mate BV

Ergotrics NV

ALMA.care

Stichting Kempenhaeghe / De Berkenschutse

Vita Motion

Stichting ROC Summa College

ZIVVER Holding B.V.

Livassured BV

Ortho-Medico NV

Medicine Men BV

COMmeto bvba

Minze NV

Novosanis nv

Stichting Geïntegreerde Geestelijke Gezondheidszorg in Eindhoven en de Kempen

IncoSense BV

Tomas BV

BPI Services B.V.

Bedal

Zinnovators

VanRoey.be

Université catholique de Louvain

Coöperatie Slimmer Leven 2020 u.a.

Care Innovation Center West-Brabant

Zuyd Hogeschool

Université de Hasselt

Durée du projet :

01.04.2016-31.03.2021

Contact :

bedrijven@crosscare.eu

+ 31 (0)40 751 24 26

 

 

Le groupe de travail de l’Eurodistrict PAMINA vise à mettre en réseau les acteurs de la gérontologie dans l’espace PAMINA et d’apporter des informations aux personnes en situation de dépendances et à leurs proches.

Objectifs du projet :

L’Eurodistrict PAMINA pilote un groupe de travail dans le domaine de la gérontologie avec l’ensemble des acteurs Nord Alsace – Sud Palatinat et Pays de Bade. Cette initiative a pour but de mettre en réseau les structures d’accompagnement et d’aide aux personnes en situation de dépendance.

Un guide à destination des personnes dépendantes et de leurs proches aidants a été réalisé en 2017 pour présenter les structures de soutien existantes dans la zone transfrontalière.

Ce guide a pour but d’apporter les informations de base pour permettre aux personnes en situation de dépendance, à leurs proches et aux professionnels de trouver de premières orientations.

Partenaires :

Franco-allemand

•             Info-Best Pamina

•             GECT Eurodistrict Pamina

Durée du projet :

Projet pérenne.

Contact :

Aurélie Boîtel

Chef de projet Économie, Emploi, Formation, Affaires sociales, Santé

Eurodistrict PAMINA

2, Rue du Général Mittelhauser

67630 Laouterbourg

+ 33 (0)3 68 33 88 23

aurelie.boitel@bas-rhin.fr

www.eurodistrict-pamina.eu

 

 

 

Le projet a pour objet de créer une interface entre les systèmes français et belges pour optimiser la sortie d’hospitalisation et le retour à domicile des patients, en particulier pour les personnes âgées.

Objectifs du projet :

L’accompagnement des patients à leur sortie d’hospitalisation est différemment géré de part et d’autre de la frontière franco-belge. Avec le développement des soins transfrontaliers, au cours de ces dernières années, cette différence s’est accentuée. Si une coordination des soins et des services existe en Belgique, elle reste perfectible : les solutions sont parfois difficiles à mettre en œuvre pour certains patients, notamment en zone rurale.

Les établissements de santé belges connaissent mal l’offre côté français permettant le maintien à domicile après une hospitalisation : il n’y a pas d’aide globale accordée au patient selon son statut (personnes âgées, handicapées, …) en Belgique.

Améliorer la sortie d’hospitalisation et le retour au domicile tant au niveau de l’aménagement du domicile, la mise en place d’aides et de services qu’au niveau financier.

Partenaires :

·         MGEN

·         ARS Grand Est

·         CPAM Ardennes

·         Mutualité française Champagne Ardenne

·         Centrale de Services à Domicile de la Province de Namur,

·         l’Union Nationale des Mutualités Socialistes

·         Solidaris mutualité de la Province de Namur

Wallonie familles santé handicap (AVIQ)

Durée du projet :

2016-2020

Contact :

CULPIN STEPHANIE

COORDINATRICE

COSERDO  MGEN

26 Rue des Tambours

 08000 Charleville-Mézières

03.24.58.61.37

sculpin@mgen.fr

https://www.coserdo.eu/

FACEBOOK : coserdo , twitter : @coserdo08

Le projet transfrontalier Senior Activ’, financé par le Programme européen INTERREG V-A Grande Région, souhaite favoriser au sein de la Grande Région le bien-vieillir à domicile des seniors et des personnes âgées fragiles en :

- améliorant l'image et la place du vieillissement dans nos sociétés,

- agissant de manière préventive et personnalisée sur la perte d'autonomie,

- répondant aux besoins de proximité,

- optimisant l'accompagnement des parcours de vie individuels.

Le projet réalisera un état de l'art du Silver Développement en Grande Région qui permettra une meilleure connaissance et compréhension mutuelle du fonctionnement et de l'organisation des systèmes de prise en charge de chaque versant et des acteurs impliqués.

Une réflexion autour de l'innovation au service du bien-vieillir sera impulsée grâce à la création d'un réseau regroupant les experts et professionnels du Silver Développement en Grande Région. Cette communauté sera animée à travers une plateforme collaborative transfrontalière et la mise en place de workshops thématiques impliquant l’usager.

Le projet mènera des expérimentations transfrontalières dans trois domaines d’intervention ciblés pour :

- améliorer l'accompagnement des seniors afin de préserver leur autonomie et leur mobilité,

- anticiper et garantir un habitat adaptable et évolutif pour permettre le maintien à domicile le plus longtemps possible et dans les meilleures conditions

- soutenir la participation sociale et citoyenne des aînés pour conforter le lien social voire le réactiver.

Le projet accordera une grande importance à la représentation et l’image du vieillissement dans la société. Les partenaires du projet réaliseront notamment une campagne de communication transfrontalière sur le vieillissement actif et en bonne santé et produiront de nombreux supports de communication qui mettent en avant des aspects de prévention du vieillissement.

Objectifs du projet

Le projet SENIOR ACTIV’ souhaite améliorer les conditions de vie des seniors et personnes âgées fragiles de la Grande Région en agissant :

- pour ralentir le vieillissement physique et psychique,

- pour anticiper l’adaptation du logement afin d’éviter les chutes qui accélèrent la perte d’autonomie

- et pour prévenir l’isolement progressif et la rupture de lien social.

Avec le souci constant de garantir l’équité entre les territoires urbains et ruraux, le projet s’adresse autant :

·         aux seniors dits « actifs », autonomes et indépendants,

·         aux personnes âgées fragiles avec quelques limitations ou baisses de capacités,

·         aux aidants proches

·         qu’aux professionnels concernés.

Le projet mènera des expérimentations transfrontalières qui permettront d’identifier des solutions :

- à petite échelle pour faciliter le bien-vieillir à domicile,

- à échelle intermédiaire pour améliorer l'environnement de proximité des personnes âgées

- et à plus grande échelle pour conduire des stratégies transfrontalières concertées en matière de prévention en faveur du vieillissement actif et en bonne santé en Grande Région.

Partenariat du projet

France 

Bénéficiaire chef de file :

·         Département de la Moselle

Partenaires :

·         Agence Régionale de Santé Grand Est

·         Département du Bas-Rhin

·         Département du Haut-Rhin

·         Département de la Meuse

·         Département de Meurthe-et-Moselle

·         Institut Mines Telecom / Antenne Grand Est

Luxembourg 

·         Ministère de la Famille, de l'Intégration et à la Grande Région du Grand-Duché de Luxembourg

·         RBS - Center fir Altersfroen 

Wallonie 

·         Agence pour une Vie de Qualité (AViQ)

·         Province de Luxembourg

·         WeLL (Wallonia e-health Living Lab) / Pôle Mecatech asbl

Rhénanie-Palatinat 

·         Hochschule Trier - University of Applied Sciences - Institut für Softwaresyteme

·         CARITAS pour le diocèse de Trèves

·         Verbandsgemeinde Birkenfeld

Sarre

·         EUROP’age

·         Senioren-Informationszentrum (SiZ)

Durée du projet :

La durée du projet s’étend du 1.10.2018 au 30.09.2022.

Bénéficiaire chef de file du projet INTERREG Senior Activ’ :

Département de la Moselle

1 rue du Pont Moreau CS 11096 57036 Metz Cedex 1

http://www.moselle.fr

Contact

Christophe MULLER

Chargé de Mission Ingénierie de Projets Innovants

00 33 3 87 37 82 65

christophe.muller@moselle.fr

Le but du projet INTERREG IV B Europe du Nord-Ouest « Health and demographic change » était de créer un pôle d’excellence transnational dans la zone de l'Europe du Nord-Ouest, pour répondre aux défis du changement démographique et du vieillissement de la population.

Objectifs du projet :

Le projet s’est axé autour de trois grandes thématiques : l’impact de l’évolution démographique sur les besoins en matière de soins de santé d’une population vieillissante, les pratiques des acteurs en gestion des soins et de prise en charge gériatrique, et les technologies de l'information et de la communication dans le domaine des soins.

Porteur du projet

·         Hôpitaux Universitaires de Strasbourg

Partenaires

·         Centre Hospitalier Universitaire de Liège

·         Centre Hospitalier de Luxembourg

·         Centre Hospitalier Régional de Metz-Thionville

·         Universität Genf

·         Zentralinstitut für Seelische Gesundheit Mannheim

·         Psychiatrisches und psychologisches Departement der Universität Maastricht

·         Conseil Général du Bas-Rhin

Durée du projet :

2007-2013